18/11 bulletin 7 jours et tendance

Cher(e)s membres, bien le bonsoir, 

Voici la prévision en vidéo avec toutes les infos et les détails techniques, veuillez retrouver en-dessous, l’avis neigeux pour demain ainsi que l’infographie qui résume la prévision. 


La prévision en détails:  
Lundi:
Pendant cette journée, nous retrouverons un ciel souvent très nuageux. Les nuages bas largueront de temps en temps un peu de bruine en plaine. Jusqu’à 200m, en tout début de matinée on pourra apercevoir quelques flocons anecdotiques. La limite bruine/neige en grains remontera rapidement au-dessus de 400m. Sur les hauts-plateaux orientés vers l’est, on pourra atteindre entre 2 et 3cm de neige en toute fin de soirée. 
L’avis: 
Tmin: -03 à 02°C Tmax: +0 à 07°C PPN: 0 à 3 l/m² Vent: 30 à 55km/h
Mardi: Toujours beaucoup de nuages, ils pourront toujours distiller un peu de neige en grains en Haute-Ardenne (sans accumulation). Sur l’ouest, on devrait apercevoir des embellies un peu plus larges dans le courant de l’après-midi. 
Tmin: -04 à 02°C Tmax:  -0 à 06°C PPN:  0-0,5 l/m²Vent: 20 à 45km/h
Mercredi
: Journée mi-figue, mi-raisin, tantôt un peu de soleil puis des passages nuageux plus encombrants qui pourront donner quelques gouttes dans le courant d’après-midi, sur le sud. Il fera un peu moins froid, le vent se calmera et on gagnera quelques degrés. 
Tmin: -03 à 04°C Tmax: 05 à 09°C PPN: 0-0,5 l/m² Vent: 20 à 30km/h
Jeudi
: Après dissipations de la grisaille matinale, parfois tenace sur le sud du pays, on profitera de larges éclaircies. 
Tmin: -02 à 05°C Tmax: 05 à 09°C PPN:  0 l/m² Vent: 10 à 20km/h
Vendredi
: On devrait profiter d’embellies parfois assez larges, le temps restera sec.  
Tmin: -01 à 04°C Tmax: 6 à 10°C PPN: 0 l/m² Vent: 10 à 20km/h
Samedi
: Le ciel resterait très nuageux à couvert, un peu de bruine serait possible localement en cours d’après-midi.  
Tmin: 01 à 06°C Tmax: 06 à 09°C PPN: 0-0,5 l/m² Vent: 10 à 15m/h
Dimanche
: Toujours un ciel bouché de nuages bas libérant de temps à autre un petit crachin. 
Tmin: 02 à 05°C Tmax: 04 à 08°C PPN: 0-0,5 l/m² Vent: 10 à 20km/

La prévision de la semaine en image:

Explications des icônes (cartes et icônes réalisées par Benoit Denayer)


Infographie: Nathaniel Dessart 
Icônes: Benoit Denayer

Tendance pour la semaine suivante: Après un début de semaine plus frais et relativement calme, la suite serait plus chahutée avec une bataille entre la masse d’air polaire présente sur le continent européen et la douceur atlantique. 
Périodes plus douces et plus fraîches s’alterneraient tout autant que les passages pluvieux, dans une atmosphère parfois venteuse. 
Dans cette configuration, l’un ou l’autre épisode neigeux serait probable en Ardenne. 

Passez une excellente soirée et une belle semaine :).
 
Michael – Info Météo

Handiflight, une belle aventure internationale


Source de l’ensemble du contenu,
la page officielle Handiflight: https://www.facebook.com/handiflight/
le site internet Handiflight: https://handiflight.com/fr/accueil/

Décollage le 18 novembre vers 15h depuis l’aéroport de Genève pour une aventure humaine hors du commun pendant 10 mois environ. 

C’est l’histoire, un peu folle, de 15 pilotes handicapés (plus de 10 nationalités) réalisant un tour du monde sur 6 continents, 40 pays, 80’000 km, dont plus de la moitié seuls à bord, 150 étapes pour rencontrer, partager, inspirer et promouvoir par l’exemple l’inclusion des personnes en situation de handicap dans le monde.

Voici leur itinéraire: 

Outre l’exploit humain voici leurs principaux objectifs: 

  • Venir en aide aux plus vulnérables parmi les plus défavorisés;
  • Combattre les préjugés et l’exclusion et contribuer à faire évoluer, chez chacun, la perception du handicap;
  • Réaliser ses rêves, relever de nouveaux défis, explorer de nouvelles voies, découvrir de nouveaux horizons en volant dans les régions les plus insolites et exigeantes de notre planète;
  • Développer le réseau mondial des pilotes handicapés, par les rencontres et le partage d’expérience, en collaboration avec la FAI.

Ils voleront sur des ecolights, équipés de malonnier afin de pouvoir être pilotés sans l’usage des jambes ainsi que de réservoirs supplémentaires dans les ailes et pour les étapes les plus longues dans le cockpit.

Ils seront soutenus, entre autres, par d’anciens membres et/ou pilotes de « Solar Impulse » dont Brian Jones, Bertrand Piccard, André Borshberg et surtout Daniel Ramseier qui chapeaute l’organisation. 
Sans oublier,  bien entendu, Luc Trullemans et Wim De Troyer, nos deux météorologues nationaux qui se chargeront des prévisions et du suivi de l’épopée plus particulièrement pendant la traversée du Pacifique. 

Au vu de l’importance de l’événement, des objectifs cruciaux de l’initiative et des magnifiques paysages que vont traverser ces « aventuriers des temps modernes », nous mettrons à jour leur progression via les partages par les personnes concernées et les publications sur le site internent « Handiflight ». 

Que le vent soit avec eux… 

Mic. 

Prévisions à 3 jours – 16/11/2018

SOUS LE SOLEIL DE BELGIQUE

Bonsoir tout le monde,

Ces prochains jours, notre pays sera sous l’influence de l’anticyclone Burckhard (oui ce nom vient bien du centre météo allemand) . Celui-ci se dirigera progressivement vers la Scandinavie, nous plaçant dans un flux d’est sensible, sec mais pas encore trop froid (températures conformes aux normes de saison). 
Pour satisfaire votre curiosité, à l’heure où j’écris ces lignes, la masse d’air polaire qui va nous atteindre en début de semaine prochaine se situe actuellement en mer de Barents, au large de la Russie. 

Analyse du centre météo Allemand pour demain 13h locale. 

Le décor étant posé, voici la prévision en détails: 

Demain, après une nuit froide (de -3 à +1°C), en début de journée, on retrouvera des bancs de brouillard ou de nuages bas localisés sur l’ouest du pays et au fond des vallées ardennaises. Ceux-ci se dissiperont rapidement (au plus tard vers 10-11h) pour laisser la place à un franc soleil comme partout ailleurs. Le mercure, boosté par le soleil, affichera entre 6 et 9°C au meilleur de la journée. Le vent renforcera la sensation de fraîcheur, sans être trop fort, il soufflera entre 20 et 40km/h. 

Dimanche, on notera à peine quelques bancs de brume en début de journée le long des cours d’eau. Sinon c’est grand soleil, on perdra néanmoins encore 1 ou 2°C dans l’aventure, de jour comme de nuit.Les seules choses qu’on puisse reprocher à cette journée ce se sont, le vent sensible et l’absence de nuages élevés pour venir embellir le couché de soleil. 

Cartes: Benoit Denayer. 

Le début de semaine qui suit sera conforme aux prévisions évoquées hier, c’est-à-dire max 0 à 5°C de jour, -3 à 2°C de nuit, le risque de quelques flocons en Ardenne (sans accumulation notable), peut-être également un peu de neige fondante sous 300m si les conditions se réunissent. 

Je vous retrouverai d’ici dimanche pour une tendance à long terme. D’ici là, que tout aille bien pour vous

Amitiés. 

Mic. 

TENDANCE POUR CE W-E ET A LONG TERME.

RETOUR DES FLOCONS EN ARDENNE EN COURS DE SEMAINE PROCHAINE, ET RISQUE DE GEL PERMANANT AU-DESSUS DE 600M MARDI PROCHAIN. ❄️

Bonsoir,

Ca y est, les premiers « vrais » frimas hivernaux sont en route. Pour le moment, la masse d’air polaire se trouve en Arctique, du coté des îles du Svalbard. Celle-ci, associée à une dépression, va contourner l’anticyclone présent sur l’Europe de l’est pour atteindre notre pays en début de semaine prochaine (en passant par la Russie, la Biélorussie, puis l’Europe centrale et en repoussant la zone de haute pression en Scandinavie).
Ainsi, elle n’aura pas trop le temps de se réchauffer au-dessus du « vieux continent ». Par contre, la dépression se marquera surtout en altitude, en surface, la continentalisation aura quelque peu ralenti son activité sur nos régions (du moins dans un premier temps). On peut donc s’attendre, au final, à une nette diminution du mercure dès lundi, on ne dépassera plus de 0/1 à 5°C de jour et on descendra généralement de -3 à 2°C de nuit (ressenti nettement plus bas, vent d’est désagréable).

Le ciel sera souvent nuageux à très nuageux, distillant quelques gouttes de pluie ou parfois des flocons en faible quantité en Ardenne jusqu’en milieu de semaine. La deuxième partie est moins évidente au niveau de la prévision, vraisemblablement, nous nous retrouverions à l’arrière de la dépression, sans influence particulière. On gagnerait alors (temporairement) 2-3°C de jour, par contre les nuits pourraient être encore un peu plus froides, il fera généralement sec et les embellies seraient plus larges.

En fin de mois, une éventuelle offensive neigeuse n’est pas à exclure, en tout cas en Ardenne, mais la fiabilité est bien faible (<50%).

Demain je publierai la prévision en détails de votre week-end, je reviendrai aussi durant celui-ci avec plus de détails pour la semaine prochaine.

Merci de partager l’information autour de vous, passez une excellente soirée… au coin du feu .

Michael – Info Météo

 

REMISE EN CONTEXTE CLIMATOLOGIQUE

Les températures ont ainsi affiché entre 15 et 21°C comme maximas aujourd’hui, mais est-ce réellement un record ?! 
On entend un peu partout parler de records journaliers de température mais est-ce significatif ?! 

Effectivement, il n’ a jamais fait aussi doux un 6 novembre depuis le début des relevés uniformisés de l’IRM. Mais qu’en est-il des 7,8,9… novembre alors ? C’est bien ça le problème. Permettez-moi, dès lors, de rependre la réaction de Luc Trullemans par rapport au record journalier d’aujourd’hui : 

« Novembre 2018: pas de record de chaleur battu ce mardi 6/11/18 à Uccle (IRM)

Température maximale relevée ce mardi 6/11/18 à Uccle, la station de référence de l’IRM : 19,2°

Comme souvent, vous lirez dans la presse que c’est un record JOURNALIER pour un 6 novembre, ce qui n’a aucune valeur scientifique !

Le vrai record à battre pour le mois de novembre était  » 20.3°  » , maximum qui fut relevé le 12 novembre 1995!

Ce fut néanmoins le cinquième jour le plus chaud pour le mois de novembre, ex-aequo avec  » 19.2°  » le 7/11/1955 (5)

La quatrième place revient au 3/11/1994 avec 19.3° (4)

Le podium est toujours détenu par :

le 1/11/2014 avec 20.0° (3), le 4/11/1994 avec 20.2° (2) et bien sur le 12/11/1994 avec 20.3° (1) ». 

Par cette publication et via les sources de l’IRM nous pouvons en conclure que, si les conditions sont favorables, il est donc possible d’atteindre 20°C à Uccle au moins jusqu’au 12 novembre. Il n’y a donc pas matière à annoncer un record pour aujourd’hui, même si nous avons vécu une journée remarquable de douceur.

En effet, si on prend environ 120 ans de mesure météo en compte pour Uccle (au XIX ième siècle, les mesures étaient peu précises), on reste avec 365 jours par an. C’est-à-dire 365 chances de battre un record établi pour 120 occurrences. Lors de flux méridionaux (nord ou sud) très présent, on peut dire qu’il est quasi normal d’établir de nouveaux records pendant l’année. Pour simplifier, c’est comme si nous jouions à la roulette avec 120 chiffres. Imaginons que je lance 365 fois la roue et que je vous fasse l’annonce d’un record si j’atteins un chiffre égal ou supérieur à 115 par exemple. Ca n’a pas vraiment de sens. En dehors du hasard, c’est plus ou moins le même principe pour les records journaliers. Il serait par contre judicieux de constater si le nombre de records journaliers augmente au fur-et-à-mesure des années. 

Dans cette optique, j’ai pris l’ensemble de l’année 2018 en compte. Et là, on peut dire que nous vivons une année assez exceptionnelle entre chaleur et sécheresse. Mais là encore, il y a des années pour rivaliser, notamment 1921 et 1976. Vous pouvez d’ailleurs constater sur ce graphique que jusque 2011, il n’y a pas vraiment de tendance à la sécheresse pour notre pays. Cette remarque ne change pas suivant la récente sécheresse, il y a quelques années on parlait même d’une Belgique soumise à des quantités de précipitations grandissantes, comme quoi…  
                                  Source: Aquawal.be

En climatologie, certains scientifiques ont d’ailleurs démontré qu’il existe des cycles. Par exemple dans le cas d’étés hors normes, on évoque les cycles de Mironovitch qui s’étale sur une période de 55 ans environ et de Brezwoski qui se produit entre 21 et 23 ans environ. A l’échelle de l’Europe, 1921, 1946 et 1976, 2003 et maintenant 2018 correspondent plus ou moins à ceux-ci.
Il n’y pas de doute sur le réchauffement graduel, depuis quelques années, de la température au-dessus de notre pays (voir graphique ci-dessous) et dans le monde pour des causes multiples. Néanmoins, il ne faut pas y voir des causes et des effets partout. Enfin, en climatologie, en prenant des références différentes, il y a quasi moyen d’annoncer des records toutes les semaines, surtout avec des stations météorologiques récentes. A vous alors de replacer les chiffres dans leur contexte. 
Source: climat.be

Bonne soirée. 

Mic. 

30/11 2018 premier épisode neigeux.

16h30 le 30/11: Fin du suivi neigeux.

La pluie est désormais présente partout. Cet épisode hivernal, très bref, dénote avec les 21°C à Berlin d’aujourd’hui et les températures encore supérieures à 20°C il y a deux semaine chez nous. Les photographies de Sophie Bleret, prisent à Couvin (province de Namur), l’illustrent fort bien. D’ailleurs, demain il fera plus de 10°C et on pourrait ne plus parler de neige pendant au moins deux semaines….

Ces prochaines heures, les fortes pluies s’évacueront lentement par le nord-est, de plus, dans le courant de la soirée le vent diminuera progressivement d’intensité.

A bientôt et merci beaucoup pour toutes vos observations et vos partages, certaines de nos publications ont même été relayées par la VTM et Nieuwsblad.be

L’équipe info météo.

 

14h – La pluie remplace la neige sur l’ouest. La neige remplace la pluie sur l’est.

Il est tombé un peu plus de 5cms non loin de Chimay dans la province de Namur. A présent, il pleut sur ces régions, tandis que la zone de neige se déplace vers l’est. Dès 200-300m d’altitude, en provinces de Luxembourg et Liège, une petite couche de neige pourra se poser quelques heures. En-dessous il s’agira généralement de pluie ou de neige fondante.
Le vent augmentera aussi intensité jusqu’à 50-70km/h en rafales sur l’ensemble des régions.

Merci pour vos observations

Michael – Info Météo.

 

11h00.

Ces prochaines heures, l’air froid va se déplacer vers l’est, engendrant des chutes de neige dès 300-400m sur les provinces de Liège et Luxembourg (1 à 4cm sur les sommets sont possibles). En-dessous, ce sera principalement de la pluie ou de la neige fondante. On observe à présent de la neige à aussi Saint-Hubert et Léglise. 

Enfin, en fin d’après-midi, l’air doux va revenir en force par l’ouest faisant fondre toute trace de neige. 
Radar et cartes des températures de l’IRM.

Ne vous fiez pas au vent relativement faible, il augmentera entre 50 et 70km/h en rafales durant l’après-midi sur toutes régions. Localement une pointe à 80km/h, surtout à la côte, est envisageable. 

En province de Namur et Luxembourg, et dans le sud du Hainaut, il neige toujours faiblement au-dessus de 200-300m d’altitude. Dans les régions de Florennes, Couvin et Rocroi on relève presque 5cms. (image 1: webcam météobelgique à Cerfontaine et image 2: Photo par Didier Oriol en province de Namur). 

Photo à vers 11h de Stéphane Fischer à Baileux (Chimay), 310m d’altitude. Certainement un des coins les plus enneigés pour aujourd’hui. 

8h00. 

Nouveau point de Michael-info météo, toujours depuis le village de Bois-de-Villers, communément appelé « petite Sibérie » par les personnes habitants la région. Au de son altitude plutôt élevée 260m, elle jouie dans certaines situations de conditions plus hivernales que dans les environs. La preuve:
 

Ailleurs, de la neige ou neige fondante est signalées dès 100-150m d’altitude, dans les provinces de Namur et du Hainaut notamment. Ainsi, les habitants de Charleroi et Namur par exemple, voient les premiers flocons de la saison.

7h20.

Michael-Info météo en live depuis Bois-de-Villers (province de Namur, 260m d’altitude) au début de l’épisode neigeux. En effet, dès 6h30 du matin, les précipitations de pluie se transforment progressivement en neige fondante puis en neige au-dessus de 200m d’altitude en province de Namur. Ailleurs, c’est toujours de la pluie. 

6h20 le 30/11 -> Premier point du suivi de la situation

Prudence sur les hauteurs de la province de Namur (Région de Florennes), la neige remplace la pluie

Une zone de précipitations active se trouve sur l’est de la province de Namur, tandis que de l’air froid s’engouffre par le sud. Il ne fait pas plus de 1°C à la base de Florennes, dans les précipitations intenses, la neige tombera seule sur la région. Ailleurs c’est plutôt de la pluie.

Et chez vous ? 😊

Mic.
——————————————————————————————————————————-
Avis lancé le 29/11 à 20h

Bonsoir, 

A moins de 24h d’échéance, nous pouvons à présent être un peu plus précis concernant la prévision de demain. Commençons tout de suite par l’analyse, ci-jointe, du centre de prévision Allemand pour mardi 14h: 

La dépression Vaia traversera notre pays. Ainsi, la nuit prochaine et demain matin, sur le front chaud il y aura un risque de neige fondante ou de neige sur une grande partie sud du pays.  Localement, une petite accumulation de 1 ou 3cms pourrait temporairement se poser, surtout sur les hauteurs des provinces de Namur et Luxembourg. Sur le centre et le nord, il pleuvra, même si quelques flocons pourraient être aperçus lors des fortes précipitations. Le vent, quant à lui, augmentera graduellement par le sud du pays, on atteindra alors de 40 à 50km/h au sud du sillon Sambre-et-Meuse en fin de matinée. Sur le reste du Royaume, le passage du centre dépressionnaire de Vaia aidant, il y aura peu de vent. 

Voici la carte du risque neigeux pour demain entre 3h et 12h

 

L’après-midi, les pluies parfois conséquentes vont se décaler vers l’est où elles se transformeront temporairement en neige ou neige fondante, dès 200-300m. Une accumulation de 1 à 3cm (supplémentaires?) de neige très mouillée sera à nouveau à craindre sur ces régions, surtout sur les plus hauts plateaux. De plus, sur la perturbation (occlusion) s’enroulant véritablement autour de la dépression, le vent sera fort, généralement jusqu’à 50-70km/h, il pourrait pousser jusqu’à 80km/h sur le sud voire 90km/h à la côte. 

Carte des risques neigeux et venteux pour demain après-midi: 


C’est donc une journée bien pluvieuse (10 à 35L/M²) qui nous attend. Pour varier les plaisirs, il y aura même par moment du vent et de la neige. Celle-ci aura totalement fondu partout en cours d’après-midi ou en soirée sur le relief. 

Dès le début de matinée, je suivrai la situation en votre compagnie. 

Bonne soirée, nous vous attendons nombreux et en forme demain pour suivre avec nous la situation. 

Michael. 

Principe d’isothermie

POURQUOI A-T-IL NEIGE AUJOURD’HUI ET POURQUOI PLUS DANS LA PROVINCE DE NAMUR QU’EN HAUTE-ARDENNE ? (l’isothermie appliquée au 30 octobre 2018) 

Bonsoir ,

Comme presque toujours en météorologie, Il y a plusieurs explications.
Premièrement, la dépression qui remontait depuis le sud de la France vers nous, a rabattu de l’air froid en provenance du Royaume-Uni vers nos régions, via le sud de la France. Tandis qu’à l’est, de l’air plus doux même parfois chaud remontait. On a, par exemple, relevé jusqu’à 21°C à Berlin aujourd’hui (mardi 30 octobre 2018)
Deuxièmement, cette masse d’air d’origine polaire étant installée, une goutte froide d’altitude surplombait la dépression. Non seulement elle activait les perturbations en son sein, mais en plus les fortes précipitations rabattaient de l’air froid en altitude vers le sol.

C’est le principe d’isothermie (explication ci-dessous). Vous avez probablement remarqué que l’occlusion s’enroulant autour de la dépression, stagnait véritablement au-dessus de l’ouest du pays ce matin. 200-300m d’altitude étaient donc suffisants pour que la pluie se transforme en neige. On a même pu apercevoir des flocons jusqu’à 100m d’altitude, en Flandre. Alors que des régions à 500m d’altitude recevaient à peine 1 ou 2cms l’après-midi, Couvin en recevait 10 au matin.
Troisièmement, Il faut dire que le timing a aussi joué un rôle. Le matin, il fait, à fortiori, un peu plus frais que l’après-midi. Enfin, l’air doux a progressé beaucoup plus vite vers l’est dans le courant de l’après-midi, balayé par ladite dépression.

Qu’est-ce que l’isothermie ?
L’isothermie est un phénomène météorologique bien connu. En effet, il faut réunir 3 conditions pour que ce phénomène se produise :
– Des précipitations modérées à fortes.
– Pas de vent ou quasi-nul.
– De l’air froid en altitude.
En effet,lors de fortes précipitations, l’air froid présent en altitude va être brutalement rabattu, vers les basses couches de l’atmosphère via les fortes précipitations (par différents processus physiques). La température va brutalement descendre, en peu de temps, pour que la neige remplace la pluie présente au début des précipitations.
Aujourd’hui en est un bel exemple, le centre-ouest a eu de la neige, car les précipitations étaient assez soutenues pour que cet air froid soit rabattu vers le sol. On peut remarquer que l’iso 0 °C se trouvait alors aux alentours des 200m voire un peu plus bas dans l’ouest du pays. Alors qu’à l’est du pays, au même moment, les températures étaient « largement » positives avec l’absence de précipitations.

Voici une infographie que je trouvais assez chouette pour comprendre l’effet de l’isothermie. Source : la chaine météo

Bonne soirée !

Gaëtan et Michael.

Avis météorologique spécial (conditions périlleuses)

SUIVI EN COURS: https://imeteo.be/2018/11/01/suivi-lors-devenements-particuliers-voire-dangereux-2/

Pas d’avis en cours. Pout toute information sur les avertissements officiels émis par l’IRM: https://www.meteo.be/meteo/view/fr/112905-Avertissements.html

Records en vue

ENCORE UN JOUR D’ETE (>25°C) À UCCLE, DES RECORDS LECHES MAIS PAS BATTU 🌞🔥 (publication du 16 octobre 2018) 

Mesdames et messieurs, on y est, c’est la 61 ième fois qu’on atteint ou qu’on dépasse 25°C à Uccle, et plus que probablement la dernière. C’est seulement 5 jours en-dessous du record de 1947.
Le record (controversé) du jour d’été le plus tardif fut le 18 octobre 1921, valeur corrigée par rapport aux « normes » d’observation de l’époque. Sinon, nous égalons le record du 16 octobre …2017, record aussi pour la deuxième décade du mois avec 25,7°C. Aujourd’hui, nous avons finalement relevé 25,6°C comme température maximale, c’est donc rappé de peu. En soi, c’est la seconde température maximale supérieure à 25ºC la plus tardive jamais observée depuis le début des relevés homogénéisés en 1901.

 

« De plus, depuis le 11 octobre, trois records journaliers de température maximale ont été battus à Uccle.

11 octobre : 24,1ºC (précédent record 23,2ºC en 1906)

13 octobre : 25,6ºC (précédent record 24,8ºC en 2001)

14 octobre : 24,4ºC (précédent record 23,4ºC en 1990)

16 octobre : 25,6ºC (à un dixième du record de 25, 7ºC en 2017)

Il ne faut pas trop prêter attention aux records journaliers de température, mais 3 records successifs, ça devient tout-de-même interpellant. » (Source Sud Info)

En parlant de l’année 1921, elle ressemble à s’y méprendre à la situation que nous connaissons actuellement. Même encore plus extrême concernant la sécheresse (voir l’article ci-joint):
https://imeteo.be/…/1911-1921-secheresse-et-chaleur-records/

Pour la petite histoire l’hiver qui s’en est suivi fut conventionnel avec des périodes douces alternant avec des descentes froides, pas spécialement très pluvieux, ni neigeux. Donc, pour répondre à certaines rumeurs, non, nous n’allons pas d’office payer le prix fort ces prochains mois 😉 (même s’il faut dire que novembre 2021 avait été un des plus froid du siècle, -4°C par rapport à la normale). 

——————————————————————————————————————————

RECORD NATIONAL FINLANDAIS ÉCRASÉ DE +1.5°C (publication du 14 octobre 2011) 

Je vous parlais hier de la possibilité de voir le record de chaleur pour un mois d’octobre battu en Finlande et c’est finalement un total de plus de 20 stations au moins qui l’ont battu ! Avec une température de 20.9°c, l’ancien record de 19.4°c datant de 1985 est donc battu. Toujours en Scandinavie, le record mensuel de chaleur pour un mois d’octobre a été approché à un dixième près avec jusqu’à 25.5°c à Tafjord. le record qui s’élève à 25.6°c date de 2005.

Antoine.

 


Publication du 13 octobre 2018 à 21h35 

Tout comme l’année passée à la même période, un ouragan (tempête au fonctionnement purement tropical, contrairement aux medicanes) s’approche de l’Europe. Cette fois-ci, au lieu de se transformer en tempête extra-tropicale et de toucher l’Irlande avec de fortes pluies et des vents très violents, l’ouaragan Leslie touchera terre au nord de Lisbonne la capitale portugaise en début de nuit. Il s’agit du cyclone tropical qui se sera le plus approché de l’Europe depuis le début des relevés modernes (permettant de déterminer avec précision si un cyclone est toujours bien tropical). Cela ne fait donc pas des siècles et il faut souligner cette nuance. Si les eaux sont en moyenne plus chaudes durant les prochaines décennies, alors les ouragans pourront plus facilement impacter la façade occidentale de l’Europe tout en gardant leurs caractéristiques tropicales. ce que cela implique ce sont des pluies bien plus violentes et des vents violents mais plus localisés que lorsque des tempêtes classiques nous touchent en hiver.

Le but de ce petit article est de faire un petit compte-rendu des records qui ont été battus à cause des puissants flux de sud anticycloniques provoqués par la pompe à chaleur mise en place au passage de ces ouragans. Déjà l’an passé lorsque Ophelia avait longé l’Europe, quelques records principalement décadaires furent battus et c’est à nouveau le cas cette année. Alors que chez nous, les records décadaires ont été approchés mais pas atteints, voici une petite liste non-exhaustive des records battus à l’étranger aujourd’hui ou ces deux derniers jours.

En France :

  • Paris-Montsouris monte à 27.2°c battant un record datant de 1921 (26.4°c) à une époque où les relevés se faisaient encore avec des abris totalement ouverts et pouvant sur-estimer un peu la valeur d’époque, ce qui rend ce record encore plus marquant.
  • Nancy monte à 27.1°c et explose son ancien record décadaire (25.4°c). cette valeur n’est qu’à un dixième du record mensuel qui date tout à fait logiquement du tout début du mois (27.2°c le 03/10/1985). De plus, avec 25.6°c avant-hier et 26.5°c hier, le record décadaire a donc été battu à trois reprises d’affilée. Ce coup de chaleur fut donc exceptionnel localement comme dans cette ville de l’est de la France.
  • Orléans, située au sud de Paris grimpe à 27.1°c et bat un record datant de 1990 également (26.4°c) 
  • 7 autres records décadaires ont eu lieu aujourd’hui entre autres à Charleville-Mézières, Metz, Melun, Luxeuil,…
  • Hier, ce ne sont pas moins de 17 records décadaires qui ont été battus avec même un record mensuel à Montluçon (30.6°c). Malgré tout certaines de ces stations n’ont que 30 bonnes années d’âge. Cependant de nombreux records ont été battu dans des stations qui prennent des relevés depuis 100 ans parfois plus. A l’échelle française, si on prend donc la moyenne nationale des températures (avec un certain nombre de stations dans tout le pays) les 11, 12 et 13 octobre furent les plus chauds depuis le début des relevés.
  • Avant-hier, deux records décadaires ont été battus entre autre à Bourges avec 28.6°c.

Aux Pays-Bas : 

  • Record national décadaire à Ell avec 28.1°c. Il s’agit des 28°c les plus tardifs dans le pays.
  • Ce fut un samedi exceptionnel dans le pays avec pas moins de 22 records décadaires donc 15 mensuels !

En Allemagne : 

  • Berlin-Tempelhof avec 25.7°c contre 24.4°c en 1967
  • 26.2°c à Cologne contre 25.0°c en 1970. Il n’avait jamais fait plus de 25°c aussi tard dans l’année dans ces deux villes allemandes.

En Angleterre : 

  • Cela demande encore confirmation mais le record décadaire national semble avoir été battu avec un très impressionnant 26.5°c à Donna Nook au centre-est du pays à la hauteur de Manchester et Liverpool.

En Suède : 

  • Malilla dans le sud du pays vient d’établir un nouveau record décadaire national avec 24°c. A noter qu’à l’échelle de la station il s’agit du record mensuel ! Le record mensuel national s’élevant à 24.5°c et datant de 1995.

En Norvège : 

  • Bergen, ville côtière est montée à 23.8°c et bat les 23.1°c datant de 2005. Un effet de Foehn y a eu lieu car c’est le seul record, il s’agit néanmoins d’un record mensuel et celui de tout le comté !

En Finlande : 

  • Il faudra surveiller la journée de demain car le record mensuel datant de 1985 s’élève à 19.4°c et il pourrait bien être battu avec les masses d’air trop chaudes de 12 à 16°c dans la région.

Alors que le semestre Avril-Septembre fut sans surprises le plus chaud (+1.79°c par rapport à la norme) depuis le début des relevés satellitaires en 1979, et ce en pulvérisant l’ancien record datant  de 2016 (+1.06°c), ce début de mois d’octobre ne va pas arranger grand chose à cette anomalie historique. Pour terminer cet article, soulignons que l’extension de la banquise arctique (qui ne fut pas aussi faible que ces dernières années lors du minimum (fin septembre) ayant suivi cet été relativement normal dans le grand nord) est en train de complètement se décaler de la courbe logique qui devrait ré-augmenter bien plus qu’actuellement. La glace a du mal à se reformer à cause de très fortes anomalies répétées depuis 3 bonnes semaines. Nous nous approchons désormais du record pour cette période de l’année avec juste 2012 comme dernier repère, l’année du minimum estival record.

Antoine.