Principe d’isothermie

POURQUOI A-T-IL NEIGE AUJOURD’HUI ET POURQUOI PLUS DANS LA PROVINCE DE NAMUR QU’EN HAUTE-ARDENNE ? (l’isothermie appliquée au 30 octobre 2018) 

Bonsoir ,

Comme presque toujours en météorologie, Il y a plusieurs explications.
Premièrement, la dépression qui remontait depuis le sud de la France vers nous, a rabattu de l’air froid en provenance du Royaume-Uni vers nos régions, via le sud de la France. Tandis qu’à l’est, de l’air plus doux même parfois chaud remontait. On a, par exemple, relevé jusqu’à 21°C à Berlin aujourd’hui (mardi 30 octobre 2018)
Deuxièmement, cette masse d’air d’origine polaire étant installée, une goutte froide d’altitude surplombait la dépression. Non seulement elle activait les perturbations en son sein, mais en plus les fortes précipitations rabattaient de l’air froid en altitude vers le sol.

C’est le principe d’isothermie (explication ci-dessous). Vous avez probablement remarqué que l’occlusion s’enroulant autour de la dépression, stagnait véritablement au-dessus de l’ouest du pays ce matin. 200-300m d’altitude étaient donc suffisants pour que la pluie se transforme en neige. On a même pu apercevoir des flocons jusqu’à 100m d’altitude, en Flandre. Alors que des régions à 500m d’altitude recevaient à peine 1 ou 2cms l’après-midi, Couvin en recevait 10 au matin.
Troisièmement, Il faut dire que le timing a aussi joué un rôle. Le matin, il fait, à fortiori, un peu plus frais que l’après-midi. Enfin, l’air doux a progressé beaucoup plus vite vers l’est dans le courant de l’après-midi, balayé par ladite dépression.

Qu’est-ce que l’isothermie ?
L’isothermie est un phénomène météorologique bien connu. En effet, il faut réunir 3 conditions pour que ce phénomène se produise :
– Des précipitations modérées à fortes.
– Pas de vent ou quasi-nul.
– De l’air froid en altitude.
En effet,lors de fortes précipitations, l’air froid présent en altitude va être brutalement rabattu, vers les basses couches de l’atmosphère via les fortes précipitations (par différents processus physiques). La température va brutalement descendre, en peu de temps, pour que la neige remplace la pluie présente au début des précipitations.
Aujourd’hui en est un bel exemple, le centre-ouest a eu de la neige, car les précipitations étaient assez soutenues pour que cet air froid soit rabattu vers le sol. On peut remarquer que l’iso 0 °C se trouvait alors aux alentours des 200m voire un peu plus bas dans l’ouest du pays. Alors qu’à l’est du pays, au même moment, les températures étaient « largement » positives avec l’absence de précipitations.

Voici une infographie que je trouvais assez chouette pour comprendre l’effet de l’isothermie. Source : la chaine météo

Bonne soirée !

Gaëtan et Michael.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.