LESLIE NOUS JOUE DES TOURS

L’OURAGAN LESLIE NOUS JOUE DES TOURS.

Update du 15 octobre 2018—–> 176,4km/h, nouvelle rafale la plus forte pour le Portugal, liée au phénomène de « Sting Jet »

Finalement, dans la soirée du 13 octobre 2018 la tempête extratropicale Leslie a frappé la côte nord du Portugal. Quelques heures auparavant elle étant encore classée en ouragan de catégorie 1.

De plus, les rafales liées au système dépassaiten rarement les 100km/h, ce qui confortait l’idée que nous avions évité le pire scénario pour le pays. 
Néanmoins, un phénomène un peu particulier s’est produit dans la région de Figueira da Foz. 
Pour faire assez simple, il faut tout d’abord savoir que la « ceinture froide » (cold conveyor belt) apporte, suivant la flèche, de l’air froid et humide vers le centre de la dépression assez creuse. Généralement, cette zone contient pas mal de précipitations qui sont donc ramenées vers le centre par le flux. Ensuite, les précipitations tombent et s’évaporent dans la zone plus sèche à l’arrière du front froid (dry intrusion). Celles-ci ont besoin de chaleur latente pour effectuer la transition vers l’état gazeux (elles s’évaporent -> passage d’état). Vous l’aurez compris, par ce processus l’air poursuit un refroidissement progressif aux environ de 3-4km d’altitude. 
Lorsque l’air est suffisamment froid, il devient par principe physique, plus lourd que son environnement, il s’accélère alors pour violemment s’écraser sur le sol. C’est le « sting jet »

Le vent peut alors atteindre largement plus de 150km/h en surface comme à Figueira da Foz, voici le relevé impressionnant de la station: 

 Evidemment et malheureusement, les dégâts sont là pour témoigner de la violence du phénomène: 
Enfin, voici un GIF qui vous montre un résumé du déroulement de l’événement: 
Source: http://cimss.ssec.wisc.edu/goes/blog/archives/30263
Le « sting jet » n’est parfois pas très aisé à distinguer sur l’image satellite, mais on peut apercevoir sur cette image que les nuages s’arrêtent bien nets après l’enroulement. C’est une des caractéristiques. 
Malgré une dépression finalement un peu moins creuse que prévu en atteignant les côtes portugaises, 176,4km/h n’en reste pas moins le nouveau record de vent pour le pays. Sacré « sting jet » ! 
Mic. —————————————————————————————————————————–

Bonjour tout le monde, (publication du 13 octobre 2019) 
 
Je suppose que vous allez tous fort bien aujourd’hui.
En effet, c’est à se demander si nous ne sommes pas revenu quelques mois auparavant, tant les températures seront élevées aujourd’hui (entre 23 et 27°C en Campine). C’est même quelques degrés de plus que la normale des maximas de juillet.
Il y deux explications à cela. Premièrement l’ouragan Leslie, qui possède toujours ses caractéristiques tropicales. C’est dire l’air chaud qu’elle propulse avec elle.
D’ailleurs, le système pourrait être, selon le TSR, le deuxième cyclone tropical à frapper l’Europe après Vince depuis le début des analyses. 

 
Deuxièmement, la tempête Callum qui se déchainait hier sur l’Irlande et le Royaume-Uni, a aussi contribué à faire remonter de l’air chaud, en provenance de la péninsule Ibérique jusque nos régions, précisément l’air à l’avant de Leslie.
Cela permettra de venir remettre peut-être en jeu les valeurs records pour le mois émises par Luc Sylvain Trullemans: 26,9°C pour le mois le 1 ier octobre 2011 à Uccle et 25,7°C le 12 octobre 1990 pour la deuxième décade. Le premier paraît tout de même compliqué à aller chercher, par contre, la deuxième valeur est tout-à-fait envisageable.
Pour le fun, j’ai observé attentivement les températures maximales prévues dans l’hémisphère nord. Sachez que si on ne prend en compte que celles-ci, elles seront similaires à Austin (Texas, USA), Panama city (Floride, USA), Columbus (Géorgie, USA), Kandahar (Kandahar, Afghanistan) ou Hong Kong (Asie). Profitez donc bien de cette journée hors norme.

 
Autre élément intéressant, cette même Leslie va venir, d’un autre côté, couper l’alimentation d’air très chaud depuis le Maghreb vers la Péninsule Ibérique. C’est une des raisons, pour laquelle, nous allons lentement revenir à des températures de saison (voire même être légèrement en-dessous en fin de mois). A l’image de dimanche, dans un premier temps, les perturbations auront bien du mal à franchir activement notre pays. En effet, l’est devrait finalement rester au sec une bonne partie de cette journée.

 
Enfin, si vous avez des proches ou de la famille dans la péninsule Ibérique ou en Espagne, sachez que Leslie frappera assez durement. Surtout la région côtière proche de Lisbonne en poursuivant sa route vers Madrid tout en faiblissant. A son impact sur la côte portugaise, les vents pourraient dépasser 130km/h en rafales, ainsi que des vagues d’une dizaine de mètres (équivalent cyclone tropical de cat 1). A l’intérieur des terres, on se méfiera surtout de puissants orages et d’un risque d’inondation.
 
 
Michael – Info météo. 

2 réflexions au sujet de « LESLIE NOUS JOUE DES TOURS »

  1. Beaucoup de choses pas très exactes meteorologiquement parlant
    La meilleure preuve : aucun record battu… Non la chaleur potentielle de la tempête tropicale ne remonte pas 1000 kms au nord… Elle ne concerne que le sud , le reste est lié à un flux d’air tropical continental … Et à un effet de subsidence au pied des montagnes françaises… situation très classique à cette époque
    Et les températures élevées sont dans la lignée du réchauffement climatique,  » simplement »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.