Arnaud, l’homme au projet complètement gîvré

ARNAUD EN PLEIN MILIEU DES ETATS-UNIS.

Souvenez-vous, lors du dernier point début mai, Arnaud se trouvait au bord de la « Hudson Bay » au Canada, à Churchill plus précisément. Alors que les conditions étaient encore glaciales, cette étape symbolisait la fin de la partie en snowkite, et donc la fin du suivi météo régulier.
Ensuite, c’est une longue route en vélo que notre ami Arnaud a entrepris, je ne vais pas énoncer ici  toutes ces aventures et mésaventures, il le fait déjà très bien sur sa page Facebook: https://www.facebook.com/themannekentrip.be/.  et sur son site de suivi: https://livexplorer.com/themannekentrip/.
Néanmoins, je vais reprendre les différents moments forts qu’il a eu depuis Churchill jusque Burlington (USA, Ioawa) dans un ordre inversement chronologique. 
Comme vous pouvez le voir tout va bien pour lui, le voici sur la frontière des 3 états pris sur la photos ( 15 septembre 2018)
Lors de son avancée, Arnaud a fait énormément de rencontres de personnes plus incroyables les unes que les autres, peut-être même encore plus que lui. 
Il a non seulement revu des gens qu’il a rencontrés lors du début de son aventure, mais il a aussi pu faire une partie de sa route accompagné. Cela lui a donné beaucoup de courage. 
Ici on peut voir un comparse (américain) pagayer quelques kms avec lui, c’était son 8ième jours sur le Mississipi (8 août). C’était un moment très spécial d’après l’aventurier.  
C’était le début de son aventure en Kayak, qui ne le lâchera plus jusque les Caraïbes (soit tout le Mississipi).
Avant cela, un des moments forts de son épopée était, sans doute,  la première frontière qu’il a croisé (Le 4 juillet, ça ne s’invente pas, soit 6 mois après son départ) . En l’occurrence celle entre le Canada et les Etats-Unis, la première d’une longue série… 
Quelques jours avant, il était à Winnipeg (Canada), vous pouvez ainsi vous rendre compte de tout le « barda » qui l’encombre. 
Ce genre d’aventure, ça s’improvise de temps à autre quand même, surtout quand on est en plein milieu du Canada. Mais au moins, le mercure remonte. (24 Mai) 
Même beaucoup d’improvisation, le voici avec son campement sur une voie de chemin de fer désaffectée (heureusement). Il nous a alors fait part de sa difficulté de pédaler tant le terrain (il n’y a pas de route) est difficilement praticable (cailloux, trous…). Par contre, il retrouve enfin de la verdure, la neige se fait de plus en plus rare et, il n’a jamais entendu autant d’oiseaux, selon lui.

————————————————————————————-
ARNAUD RETROUVE PEU A PEU LA CIVILISATION. (publié le 04 mai 2018)

Bonjour la compagnie ,

Je suis heureux de vous annoncer qu’Arnaud, notre aventurier bruxellois est bien arrivé à Churchill, dans la province de Manitoba, au canada, nommée aussi « la capitale d’observation d’ours polaire ». Autant vous dire qu’il fait encore froid là-bas, d’ailleurs, en ce moment, la température est légèrement négative avec de faibles chutes de neige. Mais le récent dégel a rendu la progression particulièrement ardue pour Arnaud, la débâcle ayant commencé en baie d’Hudson.
Dès lors, il ne progressera, à présent, plus en Sknowkite mais à pieds jusque Gillam, puis il chevauchera son vélo pour rejoindre Winnipeg.

En effet, fin janvier, il a entamé un périple de plus ou mois 2 ans et demi entre Kugaruuk (Canada) et Ushuaia (pointe sud de l’Argentine), sans aucun moyen motorisé.
Mon rôle de prévisionniste est donc mis entre parenthèse, la météo passant progressivement au second plan. Je continue bien entendu à être à sa disposition au besoin, je ne peux de toute façon pas m’empêcher de jeter un œil sur l’évolution (que vous pouvez suivre ici: https://livexplorer.com/themannekentrip/) de son parcours et les conditions météo qu’il rencontre.

Notre ami a déjà parcouru plus de 1000km en ayant du faire face à des ours polaires, à un orteil gelé, à plusieurs blizzards et à des températures ressenties sous -40°C notamment. Mais le plus difficile reste sans doute encore à faire pour rejoindre la « Terre de feu ».

Photo 1: Arnaud en personne .
Photo 2: Le genre de paysage dans lequel il a du évoluer en baie d’Hudson.

Un petit pouce levé pour encourager notre compatriote .

Michael – Info Météo.

————————————————————————————-
ARNAUD REPREND LA ROUTE DEMAIN. ❄️⛷ (publié le 01 avril 2018) 

Bonsoir ,

Notre ami Arnaud qui traverse les Amériques du Nunavut (Canada) à la pointe sud de l’Argentine sans moyen motorisé, redémarre demain matin. Malgré que je lui annonce des conditions à nouveau de blizzard pour mardi, les vents pouvant alors atteindre entre 70 et 80km/h en rafales. Sa motivation d’atteindre le prochain hameau, Rankin Inlet, est beaucoup trop forte. « On m’a parlé de cabanes sur la route, ça peut être une option », m‘a-t-il gentiment répondu . Pourtant, « cerise sur le gâteau », le vent va virer pendant la nuit, il sera alors obligé de changer sa tente de position sinon elle risque de se briser sous le poids de la neige.

Photos d’Arnaud prises lors de son arrivée à Chesterfield Inlet il y a deux jours.

Un petit pouce levé pour lui donner du courage ? .

Bonne soirée.

Michael – Info Météo

————————————————————————————-
ARNAUD, L’HOMME AU PROJET COMPLÈTEMENT GIVRE. (publié le 29 mars 2018) 
❄️🌬

Bonsoir ,

Vous aurez probablement remarqué que je suis nettement mois actif sur la page depuis quelque temps. Pas que je vous oublie, loin de là… Mais je dois actuellement jongler entre des prévisions en Asie, de temps en temps des points en Belgique et des mises-à-jour continues dans le Grand Nord canadien. Pour fournir un travail de qualité, je ne peux malheureusement pas m’éparpiller davantage.

En effet, j’avais accepté fin décembre de donner bénévolement un support météo à Arnaud pour un projet très ambitieux mais ô combien intéressant. En bref, son but étant de traverser les Amériques d’une extrémité (Kugaaruk-Canada) à l’autre (Ushuaïa-Argentine) sans moyen motorisé. En résumé, ce sont 16 pays, 30 000km environ tout en pratiquant 6 sports différents, pour une durée estimée de 2 ans et demi. Au final, cela lui permettra de comprendre comment les gens, dans cette partie du monde, vivent la transition écologique devant laquelle nous devons faire face. Chacun peut, selon lui,  » apporter sa petite pierre à l’édifice » avec un minimum de bonne volonté.

Fin janvier, Arnaud s’est donc lancé dans cette fabuleuse mais périlleuse aventure digne de Mike Horn. Depuis, il a parcouru plus de 600kms principalement à ski et en snowkite. La météo jouant alors un rôle primordial sur son avancée, le snowkite dépendant directement de la vitesse et de la force du vent. Après être descendu jusqu’à -40°C, cela lui a d’ailleurs causé une fameuse engelure à un orteil, Arnaud fait face aujourd’hui à un véritable blizzard en baie d’Hudson. Des vents à plus de 70km/h et des chutes de neige rendent la progression impossible.
Selon mes prévisions, ces conditions perdureront encore probablement demain, ensuite une lente amélioration se fera ressentir. Lui permettant d’atteindre Chesterfield Inlet, prochain village à moins de 50km de sa position, sans doute avant le week-end. En dehors des ours blancs qui ont déjà attaqué sa tente il y a quelques jours, les conditions météorologiques impactent ainsi directement son avancée mais aussi son moral.

N’hésitez pas à mettre un petit commentaire d’encouragement pour Arnaud, il les verra dans quelques jours au prochain village. Vous pouvez aussi suivre sa progression presque pas à pas sur ce lien:https://livexplorer.com/themannekentrip/
Il a également une page facebook où vous pourrez en apprendre plus sur lui: « The Manneken Trip ».

Image d’illustration: Photo prise par Arnaud le 15 janvier, veille de son départ. Imaginez vous, juste quelques secondes à sa place, en vous lançant seul(e) dans cette immensité blanche pour plusieurs mois. Tel était le paysage… lors de ces premiers kilomètres.

Bonne fin de journée, et à bientôt pour plus de news sur la météo belge cette fois, c’est promis .

Michael – Info Météo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.