TENDANCE A LONG TERME: l’hiver est-il fini ?

ON TERMINERA LE MOIS DE FEVRIER SOUS LE SOLEIL ET UNE (TRES) GRANDE DOUCEUR.

Bonjour, 

Ces prochains jours, grâce au développement de l’anticyclone Erika vers l’Europe centrale, le ciel se dégagera progressivement au-dessus de nous.

En fonction du placement de celui-ci juste à l’est de nos régions, le flux sera faible et continental de sud à d’est. De plus, la configuration des centres de pression en « blocage oméga » maintiendront ce dôme anticyclonique au-dessus de nos têtes au moins jusqu’au 28 février. 

Dans cette configuration, les températures atteindront des valeurs entre 6 et 10°C au-dessus des normes surtout de jours, nous donnant des maximas souvent entre 10 et 15°C, des pointes jusqu’à 18-19°C sont possibles très ponctuellement. Ces conditions perdureront jusqu’en fin de mois. De nuit, les minimas se cantonneront souvent entre 0 et 6°C (localement jusqu’à -2°C dans les endroits exposés comme les fonds de vallées). 
La fin de ce mois prendra donc des allures d’une fin avril voire un début mai. 

Anomalies de températures par le modèles GFS pour dimanche 13h locale

Photo d’illustration depuis Namur par Daniel Herbiet le 16/02/2019. 

Cependant, dès mars entamé, les nuages devraient progressivement nous revenir ainsi que des précipitations, à priori faibles dans un premier temps. Le mercure se rapprocherait alors des normes, en se situant généralement entre 5 et 10°C pour les maximas. Ces conditions pourront permettre le retour de giboulées de neige sur les sommets Ardennais, typiques en cette période de l’année, surtout vers la moitié du mois.

L’hiver climatologique étant terminé dans une semaine, comme je vous le disais, le risque de vague de froid est à présent nul pour notre pays.
Bien que les prévisions sont assez incertaines, à partir du 5 mars, l’avancée dans l’année et le réchauffement de l’atmosphère y afférent sous nos latitudes, limiteront tout-de-même progressivement le risque de neige et de gel.
Néanmoins, de belles surprises sont toujours possibles pendant le mois prochain. D’ailleurs, la moyenne est de 3 jours avec des chutes de neige à Uccle et de 8 jours où la température descend sous 0°C. 

Pour les raisons que je viens de vous évoquer, la couche de neige peut encore atteindre une dizaine de centimètres en plaine mais de façon très éphémère. Par exemple, selon l’IRM, le 12 mars 2013, au lendemain matin de cet épisode neigeux exceptionnel pour la saison, on observe 20 cm de neige à Sprimont; 17 cm à Mouscron; 16 cm à Vaudignies (Chièvres); 15 cm à Gosselies (Charleroi) et 13 cm à Uccle.
En Ardenne, par contre, la neige peut encore subsister pendant plusieurs jours. Autre exemple de l’IRM, le 15 mars 2008, on mesure jusqu’à 43 cm de neige au Mont-Rigi (Waimes) et 12 cm à Uccle. 
Le gel peut aussi être assez fort en Ardenne pendant l’entièreté du mois lors de ciel dégagé et de présence de neige au sol. Le 31 mars 1977, Il fait froid dans tout le pays au lever du jour : –10,0°C à Botrange (Waimes); –9,8°C à Rochefort; –4,9°C à Coxyde et –4,2°C à Zaventem. De telles conditions seraient une catastrophe pour les cultures et la nature après le temps printanier précoce que nous connaissons actuellement.
 
Dès lors, des épisodes hivernaux intéressants peuvent encore tout-à-fait se produire, surtout en Ardenne. Néanmoins, l’allongement des journées et l’augmentation des moyennes durant ce mois de transition, feront progressivement baisser le risque (en dehors d’éventuelles situations favorables). A noter que pour le moment, les tendances vont plutôt vers un mois légèrement plus doux ou proche des normales. En espérant que l’eau soit dans tous les cas au rendez-vous… 

Merci de partager l’information autour de vous, passez une excellente journée. 

A bientôt. 

Michael – Info Météo

 

2 réflexions au sujet de « TENDANCE A LONG TERME: l’hiver est-il fini ? »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.