Arnaud, L’HOMME AU PROJET COMPLETEMENT GIVRE

ARNAUD RETROUVE PEU A PEU LA CIVILISATION. (publié le 04 mai 2018)

Bonjour la compagnie ,

Je suis heureux de vous annoncer qu’Arnaud, notre aventurier bruxellois est bien arrivĂ© Ă  Churchill, dans la province de Manitoba, au canada, nommĂ©e aussi « la capitale d’observation d’ours polaire ». Autant vous dire qu’il fait encore froid lĂ -bas, d’ailleurs, en ce moment, la tempĂ©rature est lĂ©gĂšrement nĂ©gative avec de faibles chutes de neige. Mais le rĂ©cent dĂ©gel a rendu la progression particuliĂšrement ardue pour Arnaud, la dĂ©bĂącle ayant commencĂ© en baie d’Hudson.
DÚs lors, il ne progressera, à présent, plus en Sknowkite mais à pieds jusque Gillam, puis il chevauchera son vélo pour rejoindre Winnipeg.

En effet, fin janvier, il a entamĂ© un pĂ©riple de plus ou mois 2 ans et demi entre Kugaruuk (Canada) et Ushuaia (pointe sud de l’Argentine), sans aucun moyen motorisĂ©.
Mon rĂŽle de prĂ©visionniste est donc mis entre parenthĂšse, la mĂ©tĂ©o passant progressivement au second plan. Je continue bien entendu Ă  ĂȘtre Ă  sa disposition au besoin, je ne peux de toute façon pas m’empĂȘcher de jeter un Ɠil sur l’Ă©volution (que vous pouvez suivre ici: https://livexplorer.com/themannekentrip/) de son parcours et les conditions mĂ©tĂ©o qu’il rencontre.

Notre ami a déjà parcouru plus de 1000km en ayant du faire face à des ours polaires, à un orteil gelé, à plusieurs blizzards et à des températures ressenties sous -40°C notamment. Mais le plus difficile reste sans doute encore à faire pour rejoindre la « Terre de feu ».

Photo 1: Arnaud en personne .
Photo 2: Le genre de paysage dans lequel il a du Ă©voluer en baie d’Hudson.

Un petit pouce levé pour encourager notre compatriote .

Michael – Info MĂ©tĂ©o.

————————————————————————————-
ARNAUD REPREND LA ROUTE DEMAIN. ❄⛷ (publiĂ© le 01 avril 2018) 

Bonsoir ,

Notre ami Arnaud qui traverse les AmĂ©riques du Nunavut (Canada) Ă  la pointe sud de l’Argentine sans moyen motorisĂ©, redĂ©marre demain matin. MalgrĂ© que je lui annonce des conditions Ă  nouveau de blizzard pour mardi, les vents pouvant alors atteindre entre 70 et 80km/h en rafales. Sa motivation d’atteindre le prochain hameau, Rankin Inlet, est beaucoup trop forte. « On m’a parlĂ© de cabanes sur la route, ça peut ĂȘtre une option », m‘a-t-il gentiment rĂ©pondu . Pourtant, « cerise sur le gĂąteau », le vent va virer pendant la nuit, il sera alors obligĂ© de changer sa tente de position sinon elle risque de se briser sous le poids de la neige.

Photos d’Arnaud prises lors de son arrivĂ©e Ă  Chesterfield Inlet il y a deux jours.

Un petit pouce levé pour lui donner du courage ? .

Bonne soirée.

Michael – Info MĂ©tĂ©o

————————————————————————————-
ARNAUD, L’HOMME AU PROJET COMPLÈTEMENT GIVRE. (publiĂ© le 29 mars 2018) 
â›·â„ïžâ›„đŸŒŹ

Bonsoir ,

Vous aurez probablement remarquĂ© que je suis nettement mois actif sur la page depuis quelque temps. Pas que je vous oublie, loin de lĂ … Mais je dois actuellement jongler entre des prĂ©visions en Asie, de temps en temps des points en Belgique et des mises-Ă -jour continues dans le Grand Nord canadien. Pour fournir un travail de qualitĂ©, je ne peux malheureusement pas m’Ă©parpiller davantage.

En effet, j’avais acceptĂ© fin dĂ©cembre de donner bĂ©nĂ©volement un support mĂ©tĂ©o Ă  Arnaud pour un projet trĂšs ambitieux mais ĂŽ combien intĂ©ressant. En bref, son but Ă©tant de traverser les AmĂ©riques d’une extrĂ©mitĂ© (Kugaaruk-Canada) Ă  l’autre (UshuaĂŻa-Argentine) sans moyen motorisĂ©. En rĂ©sumĂ©, ce sont 16 pays, 30 000km environ tout en pratiquant 6 sports diffĂ©rents, pour une durĂ©e estimĂ©e de 2 ans et demi. Au final, cela lui permettra de comprendre comment les gens, dans cette partie du monde, vivent la transition Ă©cologique devant laquelle nous devons faire face. Chacun peut, selon lui,  » apporter sa petite pierre Ă  l’Ă©difice » avec un minimum de bonne volontĂ©.

Fin janvier, Arnaud s’est donc lancĂ© dans cette fabuleuse mais pĂ©rilleuse aventure digne de Mike Horn. Depuis, il a parcouru plus de 600kms principalement Ă  ski et en snowkite. La mĂ©tĂ©o jouant alors un rĂŽle primordial sur son avancĂ©e, le snowkite dĂ©pendant directement de la vitesse et de la force du vent. AprĂšs ĂȘtre descendu jusqu’Ă  -40°C, cela lui a d’ailleurs causĂ© une fameuse engelure Ă  un orteil, Arnaud fait face aujourd’hui Ă  un vĂ©ritable blizzard en baie d’Hudson. Des vents Ă  plus de 70km/h et des chutes de neige rendent la progression impossible.
Selon mes prĂ©visions, ces conditions perdureront encore probablement demain, ensuite une lente amĂ©lioration se fera ressentir. Lui permettant d’atteindre Chesterfield Inlet, prochain village Ă  moins de 50km de sa position, sans doute avant le week-end. En dehors des ours blancs qui ont dĂ©jĂ  attaquĂ© sa tente il y a quelques jours, les conditions mĂ©tĂ©orologiques impactent ainsi directement son avancĂ©e mais aussi son moral.

N’hĂ©sitez pas Ă  mettre un petit commentaire d’encouragement pour Arnaud, il les verra dans quelques jours au prochain village. Vous pouvez aussi suivre sa progression presque pas Ă  pas sur ce lien:https://livexplorer.com/themannekentrip/
Il a Ă©galement une page facebook oĂč vous pourrez en apprendre plus sur lui: « The Manneken Trip ».

Image d’illustration: Photo prise par Arnaud le 15 janvier, veille de son dĂ©part. Imaginez vous, juste quelques secondes Ă  sa place, en vous lançant seul(e) dans cette immensitĂ© blanche pour plusieurs mois. Tel Ă©tait le paysage… lors de ces premiers kilomĂštres.

Bonne fin de journĂ©e, et Ă  bientĂŽt pour plus de news sur la mĂ©tĂ©o belge cette fois, c’est promis .

Michael – Info MĂ©tĂ©o

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.