Récit d’une nuit du 17 Août assez agitée..

Au vu des prévisions, il y avait un risque d’orage, mais celui-ci était limité à un statut de faible à modéré. Je me suis donc dit que je dormirais bien cette nuit ! Quand bien même qu’il y ait un orage fort, ça ne sera pas pour moi, pour ne pas changer… Et bien… Ce fut tout le contraire à partir de 2h35-2h40 du matin.

C’est à ce moment-là précis que je me suis réveillé en sursautant. Ce n’était pas mon réveil, mais bien quelque chose à l’extérieur qui en était responsable. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Et bien, c’était ce fameux orage qui a balayé une grande partie de la province de Namur. Cet orage qui n’est pas imposant niveau grandeur sur le radar, qui fait peut-être 30 km² à vue d’œil. Mais pourtant ce fameux orage est quand même bien rouge sur le radar et va parvenir à me réveiller. En me réveillant, j’entends directement les grêlons taper très fort la toiture de la maison. Je me suis directement levé, direction la fenêtre et la, c’est une scène assez apocalyptique. Je ne vois pratiquement rien, j’entends les grêlons tomber d’une force inouïe, des éclairs toutes les 5 secondes, des rafales de vent très violentes et une pluie diluvienne ! Un magnifique car-wash grandeur nature 😃

Ensuite, j’ai un 2e réflexe, c’est d’aller voir sur le site de l’irm, le radar pour voir ce qui si passe exactement. Et là, je vois cette « tache » sur le radar qui est bien rouge…

Je me dis, en effet, c’est du très très costaud qui est au-dessus de nos têtes ! Passionné particulièrement d’orage, je me dis que je vais essayer de prendre une/des vidéo(s) mais malheureusement impossible d’ouvrir la porte d’entrée ou une fenêtre tellement le vent est puissant. D’ailleurs, les châssis de la maison n’ont pas su empêcher l’eau de s’infiltrer tellement cela chassait violemment dehors! Troisièment, j’effectue un bulletin de suivi sur la page afin d’avertir les régions bientôt concernées. Après une quinzaine de minutes, l’orage commence à s’éloigner… Je me recouche mais le ciel a continué à flasher dans tous les sens… Malgré cela, j’essaye de me rendormir, mais l’adrénaline était montée et le temps que celle-ci redescende, un autre orage est arrivé environ une bonne heure après!

Celui-ci était moins actif que le précédent… OUF ! De la pluie modérée, une activité électrique et du vent modéré, mais pas de grêle. Celui-ci passe assez rapidement et j’ai enfin pu retrouver mon sommeil… 

À 6 h 20, l’heure du réveil sonna ! Un peu la tête dans le chou, mais content d’avoir vécu un tel orage tellement cela faisait longtemps que je n’en avais pas vécu un aussi « beau ».

Dans une ambiance fort humide, c’est l’heure de me rendre au boulot sous une pluie modéré… Après 500 M parcourus, me voilà bloqué par un arbre…

Obligé de faire de mi-tour et de prendre une autre route… Cette autre route que je dois emprunter est remplie de feuilles, de branches. Une route très dangereuse. C’est comme ça que j’ai pu m’apercevoir des dégâts ça et là… Coulée de boue, objet volant dans la rue, les pompiers sur le qui-vive avec leurs tronçonneuses en train de couper des arbres, encore et encore. 

Une nuit que je ne suis pas près d’oublier de si tôt !

 

Gaëtan

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.