Une prévision à H+300 du modèle GFS se révèle exacte !

Ceci est une Météo-Fiction
 
C’est un véritable séisme dans le monde de la météo ! Connu pour ses exagérations à long terme, le modèle de prévision numérique américain GFS (Global Forecast System) a réussi une prévision à H+300. Ceci est d’autant plus inattendu que celle-ci avait révélé un violent décrochage de masses d’air arctiques sur une grande partie de l’Europe, scénario aussi extrême que rare et donc peu probable.

Tout a commencé le 10 février au matin. Alors que nombre d’hivernophiles désespéraient d’un bon coup de froid à la fin d’un hiver beaucoup trop doux, le modèle GFS, dans sa sortie 00Z (vers 5h du matin heure belge), montrait soudainement une haute pression atlantique fortement amplifiée vers le Pôle Nord et obligeant le vortex polaire à s’effondrer sur l’Europe Occidentale. A l’arrière, un flux d’Est s’organisait, garantissant une vraie vague de froid.

 
 
 
Les réactions ne se sont pas fait attendre. Sur le forum de MétéoBelgique, comme à leur habitude, les intervenants s’esclafèrent. L’un d’entre eux, David H., témoigne : « Evidemment, comme à chaque fois, on se disait qu’on allait sauvegarder l’image, l’encadrer, juste parce que ça fait du bien de voir ça, mais on n’y croyait évidemment pas. On connaît GFS : il balance des runs extrêmes 100 fois par an ! » Un autre, Lionel L., ajouta : « J’ai poussé un long soupir et je me suis dit que c’était trop beau pour être vrai. Je suis toujours très optimiste pour le froid, mais là je n’y croyais vraiment pas ! »
 
Chez Info Météo, c’est la stupeur et l’incompréhension. Le fondateur, Yves W., explique : « Dans notre équipe, on est toujours très prudents, surtout avec GFS. Si le modèle européen ECMWF l’avait soutenu, on aurait pu se poser quelques questions, mais il prévoyait 14° et du temps sec et calme. Nous n’avions aucun espoir. »
 
Au fur et à mesure que l’échéance se rapprochait, GFS maintenant son scénario de vague de froid neigeuse. A H+120, l’anticyclone était toujours formidablement amplifié vers le Nord avec un air très froid et très instable sur l’Europe. Mais personne ne semblait encore y croire. Pis ! Alors que nous arrivions à échéance de H+24, Info Météo prévoyait encore un temps doux et sec pour le lendemain. « Ce n’est que quand j’ai ouvert les tentures le matin et que j’ai vu un véritable blizzard se déchaîner sur Liège, pourtant peu accoutumée des phénomènes extrêmes, que j’ai compris. Pour une fois, GFS avait réussi une prévision à très long terme. Je n’en revenais pas », admit Hubert M., de l’équipe d’Info Météo.
 
Suite à cet événement sans précédent dans le monde de la météo, les passionnés, amateurs ou professionnels, ont tous décidé de supprimer la page de consultation du modèle ECMWF de leurs favoris, et de ne plus garder que celle de GFS. Un voyage de groupe sera même organisé par la communauté pour visiter les locaux du supercalculateur en guise de pèlerinage.
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.